aucun commentaire pour l'instant

Homélie du 17 novembre 2017 – 33ème dimanche ordinaire

Bonheur au quotidien pour participer au projet de Dieu.

es lectures d’aujourd’hui nous invitent à considérer ce qu’est le projet de Dieu pour nous et comment nous y prendre pour le suivre. En d’autres termes et pour faire le lien avec les lectures de la semaine passée, c’est quoi la sagesse d’une vie, comment l’appliquer, et avec quelle prudence ? Le projet de Dieu est que l’homme soit heureux. Cela suppose une gestion saine de la vie. Gérer une maison comme la femme de la première lecture ou toute une vie comme les deux hommes de la parabole de l’Evangile, c’est réaliser le projet de Dieu.

Or, nous sommes tellement self, nous-mêmes, par nous-mêmes, avec nous-mêmes, en nous-mêmes (l’inverse de la doxologie ; Par Lui, avec Lui et en Lui…). Self, nous le sommes au point que nous avons du mal à voir ce qu’un tel projet pourrait faire dans notre vie. Quelqu’un d’autre que nous pourrait-il avoir un projet pour nous ? Aisément nous pouvons entendre des objections suivantes : C’est irrespectueux, c’est une atteinte à la liberté individuelle et collective, c’est de la tyrannie dont il faut se débarrasser au plus vite sous peine de succomber sous le poids des dictats oppressants voire asphyxiants notre vie. Et de plus, ce projet est capable de nous conduire à la mort, la mort de notre liberté.

Le contraire de ce qu’il y a dans la Bible. Certes notre liberté en prendra un coup. Mais, la résistance à la Parole de Dieu ne date pas d’aujourd’hui. Elle n’a pas été inventée par les temps modernes. Elle a tout juste été raffinée dans sa manière de faire passer le message pour faire barrage à quelques idées positives à ce sujet.

Et si cela pouvait être vrai ? A savoir que Dieu nous trace le chemin de bonheur à vivre dans notre quotidien. L’éloge de la femme parfaite que l’homme doit épouser s’il veut être heureux (Et j’ose ajouter que ceci est aussi vrai pour la femme qui cherche un homme qui….) Elle a le charme, la beauté et elle craint le Seigneur au sens d’un respect par amour. Le livre de Proverbes est écrit selon le principe d’un acrostiche. Cette femme du Livre de Proverbes a tout compris de A à Z. Elle a compris ce que le bonheur à partir du plan de Dieu. Elle l’applique au quotidien.

Tout comme ceux de la parabole de l’Evangile qui ont fait fructifier leurs talons. C’est-à-dire ils ont participé à l’œuvre de la création en transformant la matière pour rendre la vie des gens plus heureuse. Et en faisant ainsi ils ont participé à l’économie du salut. Car l’ouvre de Dieu c’est l’homme heureux éternellement. Le Bonheur au quotidien est d’abord le résultat d’une heureuse acceptation du plan de Dieu. Il est aussi le résultat de la confiance que l’homme fait à une telle proposition. On pourra même parler d’une spirale de confiance que Dieu place en nous. Dieu le fait en nous confiant différents talents, c’est à dire différentes manière de réaliser Son projet.

Et il nous récompense en doublant chaque fois la mise, voire sûrement davantage. La spirale de confiance est là. Donc pas besoin d’enterrer un tel projet par peur de ne pas savoir comment bien faire. Et si nous voulons le donner au banquier (au sens de se faire aider par le discernement), vérifions bien pour être certains que celui-ci va nous aider à le faire fructifier. Un bon conseil c’est un conseil qui conduit à la réussite. Dans le domaine de la foi, la prime de risque n’est que positive. Dieu veille au grain. Mais, ne nous endormons pas, en disant ‘quelle paix, quelle tranquillité’ nous qui sommes fils de lumière. Soyons vigilants et restons sobres. Et le bonheur au quotidien sera là. AMEN

Poster un commentaire